Pourquoi ronfle-t-on quand on dort ?

homme qui ronfle

Les statistiques révèlent que le ronflement constitue un cauchemar pour près de 50 % de Français, et un Français sur deux serait confronté aux ronflements de son partenaire. Dès lors, chacun y va de sa méthode pour tenter de lutter contre les insupportables bruits nocturnes de son ou sa partenaire : siffler, faire chambre à part, donner de discrets petits coups ou faire un soupçon de roulement… Mais pour trouver des solutions, encore faut-il savoir pourquoi on ronfle?

Bien que le ronflement ne soit généralement pas dangereux, il est parfois le signe d’une affection sous-jacente. Vous devez donc être en mesure de connaitre et examiner les causes potentielles de ce comportement apparemment inoffensif, afin de travailler un tant soit peu à les minimiser.

Dans cet article, nous explorerons le sujet pour savoir pourquoi les gens ronflent, et tenterons de briser les idées reçues, comme par exemple celle qui dit que le ronflement est plus une affaire d’homme…

Pourquoi on ronfle : zoom sur les causes probables

Problèmes de passage nasal et de sinus

Si vous avez le nez bouché, l’acte de respirer peut être un défi. C’est ce qui explique que les personnes ayant des problèmes nasaux et sinusiens ronflent fréquemment. Il en est de même pour celles qui souffrent d’apnée obstructive du sommeil, qui ronflent presque toujours. Bien que les deux conditions soient liées, l’inverse n’est pas toujours vérifié. Autrement dit, les personnes qui ronflent ne souffrent pas toujours d’apnée obstructive du sommeil.

Allergies et air sec

Pour comprendre la corrélation entre allergies et ronflement, rappelons que la cause profonde de ces bruits est lorsque l’air que vous respirez ne circule pas facilement dans votre nez et votre gorge pendant que vous dormez. Au lieu de cela, il heurte les tissus environnants, ce qui provoque une vibration conduisant sur le ronflement.

Cela dit, si vous souffrez d’allergies, cela peut devenir plus prononcé. En effet, les voies respiratoires du nez et de la gorge sont alors irritées et congestionnées, ce qui peut entraîner des ronflements. Notons par ailleurs que les allergies ne sont pas les seuls irritants qui conduisent à la congestion. Lorsque l’air est excessivement sec, poussiéreux ou pollué, les muqueuses du nez ont un double devoir de filtrer les particules et les polluants.

Excès de poids

Le surpoids peut être un facteur de risque pour de nombreux problèmes de santé et contribue également au ronflement. Trop de kilos entraîne en effet une mauvaise tonicité musculaire et augmente les tissus autour du cou et de la gorge, deux causes qui favorisent le ronflement.

Physiologie des voies respiratoires supérieures

La physiologie des voies respiratoires supérieures peut prédisposer au ronflement. En l’occurrence, les personnes qui ont une langue plus grande ou des amygdales prononcées sont plus exposées à l’obstruction des voies respiratoires, et donc au ronflement. Il en est de même lorsque vous possédez un septum dévié ou un menton mou. Notons également que la forme du nez ou de la mâchoire peut également provoquer des ronflements.

Cigarette, alcool et ronflement

Il est établi que l’air sec que vous créez dans vos poumons en fumant, combiné aux produits chimiques et aux irritants contenus dans les cigarettes, entraîne une inflammation, ce qui réduit également la taille des voies de passage de l’air.

D’un autre côté, l’alcool peut constituer un perturbateur lorsqu’il est consommé avant une nuit de sommeil. Boire fait plus que simplement vous aider à vous détendre. Cela détend également les muscles autour de votre gorge, et lorsque ces derniers se détendent au lieu de rester tendus et en place, vous êtes plus susceptible de ronfler.

Vieillissement

En vieillissant, notre peau et nos tissus perdent en élasticité et en hydratation. Et, quand on sait que des tissus (de la gorge et la langue) plus secs sont plus sensibles aux vibrations, on comprend pourquoi le vieillissement constitue l’une des causes les plus courantes du ronflement.

Médicaments

Certains médicaments contribuent à la relaxation des muscles de la gorge. Et, si de surcroit vous prenez des somnifères, vous êtes encore plus susceptible de ronfler.

Position de sommeil

Les habitudes de sommeil y sont pour beaucoup dans le fait que certaines personnes ronflent. Ainsi, si vous dormez sur le dos, vous êtes plus à risque de souffrir de ronchopathie. Et pour cause, durant le sommeil, les muscles de la langue et de la gorge se relâchent. En position dorsale, la base de la gorge peut glisser et obstruer votre respiration provoquant alors le ronflement.

Si vous remarquez que vous (ou votre partenaire) ronflez plus souvent lorsque vous vous couchez sur le dos, comparativement à lorsque vous vous dormez sur le ventre ou sur le côté, sachez que cela est dû à votre position de couchage.

Et la bonne nouvelle est qu’avec la pratique, vous pouvez vous entraîner à dormir sur le côté, ce qui peut réduire le risque de ronflement. Une autre technique consiste à s’équiper d’un oreiller anti ronflement. Suivant le modèle que vous choisirez, il s’agira d’un oreiller qui vous incite, de part sa forme, à dormir sur le coté, ou un modèle qui vous aidera tout simplement à adopter une position dorsale adéquate.

Les différents types de ronflement

Il existe en réalité plusieurs types de ronflements. Et, la façon dont vous ronflez peut en dire beaucoup sur les causes, mais aussi vous aider à guérir.

Bouche fermée

Si vous ronflez lorsque votre bouche est complètement fermée, le problème n’est pas dans votre nez ou votre gorge. C’est alors votre langue qui en est la cause. Une solution recommandée dans ce cas d’utiliser un embout buccal de maintien de la langue. Cet accessoire la tire vers l’avant, afin de l’empêcher de retomber vers votre gorge.

Bouche ouverte

Si au contraire vous ronflez avec la bouche ouverte, le problème est probablement lié au tonus musculaire de votre gorge qui ne permet pas à l’oxygène de circuler librement sans obstruction. Un dispositif d’avancement mandibulaire pourrait être une solution efficace. Cet accessoire ressemble à un protège-dents, mais il a des charnières qui poussent votre mâchoire vers l’avant. Ceci aide à engager les muscles de la gorge, empêchant ainsi les ronflements.

Ronflement en dormant sur le dos

La plupart d’entre nous ont été la proie de quelques grognements ici et là, surtout lorsque nous dormons sur le dos. La fréquence de ces épisodes peut probablement être réduite en adoptant de meilleures habitudes de sommeil. Il est préconisé dans ce cadre de changer de position et de se déplacer sur le côté.

Ronflement dans toutes les positions de sommeil

Si vous avez tendance à ronfler quelle que soit la position dans laquelle vous dormez, votre cas est plus grave. Cela peut nécessiter un plan de traitement plus complexe, y compris une intervention chirurgicale dans le pire des cas. Pour vous assurer que vous n’avez pas de problème de santé sous-jacent, consultez votre médecin.

Éclairage sur les idées reçues à propos du ronflement

Le ronflement donne lieu à de nombreuses idées reçues, que ce soit sur les causes ou sur la manière de le traiter. Analysons-en deux.

Le ronflement est plus une affaire d’homme

Même si n’importe qui peut ronfler, il est vrai que ce problème est plus souvent observé chez les hommes que chez les femmes. Et pour cause, leurs passages d’air sont plus étroits, ce qui fait qu’ils sont plus facilement bloqués ou restreints.

La fatigue est la principale cause du ronflement

Cette idée reçue est fausse. La fatigue excessive n’est pas la principale raison qui amène les gens à ronfler, mais il est vrai qu’elle peut accentuer le problème, comme la consommation d’alcool, de tabac ou encore le surpoids.

Le ronflement est dû au nez bouché

Ce n’est pas tout à fait vrai. Le ronflement est rarement dû aux problèmes de congestion nasale. Il résulte surtout de l’affaissement du pharynx, qui rétrécit l’espace dans la gorge à travers lequel l’air passe.

Conclusion

En définitive, bien qu’un ronflement occasionnel ne soit probablement pas préoccupant, lorsque le problème devient chronique, cela peut nuire à votre santé et à votre relation. On ne compte plus les couples dont l’existence même est mise à rude épreuve par ses bruits nocturnes. Et, bien souvent, ceux qui en souffrent réalisent rarement à quel point ce comportement involontaire est bruyant et perturbateur.

Bienheureusement, le ronflement n’est pas une fatalité. Plusieurs traitements sont préconisés, mais avant d’entreprendre toute démarche dans ce sens, il est indispensable que vous identifiiez ce qui vous amène à ronfler.

Laisser un commentaire