Peut-on dormir avec une minerve ? Oui, si vous suivez nos conseils !

Comment dormir avec une minerve

En France, plus de 7 millions de personnes souffrent de problèmes cervicaux, d’arthrose ou de tensions articulaires. Solution majeure et naturelle pour calmer ces douleurs, le port du collier cervical est largement répandu. En revanche, peu confortable, surtout la nuit, il faut prendre quelques précautions pour qu’elle ne nuise pas à notre sommeil. Voici nos suggestions pour mieux dormir avec une minerve.

Quelle est la meilleure position pour dormir avec une minerve ?

Douleurs chroniques ou torticolis passager, autant d’ennemis aux nuits tranquilles. Si elle est parfois inconfortable, la minerve est nécessaire pour votre santé et ne doit pas affecter la qualité de votre sommeil. Le but d’un collier cervical est de soutenir votre cou et votre moelle épinière, et de limiter les mouvements. Il faut donc se donner les moyens de la garder le plus longtemps possible, en particulier la nuit. En effet, l’ôter pour dormir serait synonyme de réveil douloureux.

Avec un collier cervical, il vaut mieux dormir sur le côté, voire sur le dos. Sur le ventre, vous êtes obligés de tourner la tête, donc à proscrire. Avec des douleurs articulaires, se reposer en position latérale est conseillé pour respecter l’alignement de la nuque avec le corps sur le matelas. Il faut donc que la tête ne soit pas trop relevée. À vous de décider de la position et l’orientation la plus favorable à votre endormissement en fonction de vos habitudes de sommeil, même si on se réveille rarement dans la position où on s’est endormi.

Dormir avec une minerve ? Oui, avec une literie adaptée

Le secret réside dans le choix de la literie : l’oreiller, mais aussi le matelas

L’idéal est de choisir un oreiller ergonomique à mémoire de forme. Sa mousse synthétique épouse parfaitement le dénivelé des épaules, donc la courbe dessinée par la minerve. Il apporte soutien et fermeté tout en respectant la morphologie du corps et celle de la minerve en l’occurrence. Votre nuque est maintenue en place. Les rotations du cou sont impossibles. Ainsi, l’oreiller cervical soulage les tensions musculaires. Le matelas, pour sa part, doit être de qualité et assurer un maintien plutôt ferme. Équipé d’une bonne literie, dormir avec un collier cervical est beaucoup moins contraignant.

Et sur la route ?

En cas de long trajet, pensez à vous munir d’un oreiller de voyage. À moins que la minerve ne soit expressément prescrite par un médecin ou kinésithérapeute, le coussin de voyage peut être une alternative plus confortable. En forme de U, il comble le vide entre les épaules et la tête, et apporte un soutien au cou. Son garnissage en latex ou synthétique offre les mêmes avantages qu’un oreiller de lit.

Nos petites astuces

  • Vous pouvez vous munir d’une bouillotte en noyaux de cerise par exemple ou de patchs chauffants, ils apportent un peu plus de confort. La chaleur diffusée aide la décontraction musculaire.
  • Une tisane calmante, notamment à base de valériane vous apaisera pour profiter d’une nuit de sommeil réparateur.
  • N’hésitez pas, si vous le pouvez, à faire des micro-siestes dans la journée pour récupérer des nuits difficiles.
  • Faites quelques petits mouvements doux au coucher et au réveil pour chauffer et décontracter les muscles en toute sécurité.

Laisser un commentaire